LINE UP 2017

Blaine Cartwright

Né le 7 mars 1964 à Owensboro, Kentucky

Chanteur emblématique et guitariste dans l'âme, Blaine est le génie des compos.  Sa voix éraillée au bourbon s'accordent parefaitement aux riffs ravageurs du combo! Aussi à l'aise dans son rôle de vocaliste que dans celui du guitariste dans deux autres formations que sont nine pound hammer et Kentucky Bridge Burners. 

Il compose, il trouve son inspiration dans le blues, la country, rock sudiste, punk, rock, un melting pot d'influences qui ont forgées sa carrière et sa créativité .

Ruyter Suys

Ruyter est née au Canada le 5 novembre 1968 à Vancouver. Elle passe sa jeunesse dans le Saskatchewan, au sein d'une famille mélomane, amatrice de rock'n'roll particulièrement (Led Zeppelin, David Bowie, Ziggy Stardust, Frank Zappa…).
Débutant par le piano dès l'âge de 3 ans environ, elle se met à la guitare vers 8-9 ans, en se référant au répertoire de Simon & Garfunkel notamment, ses parents lui ayant offert sa première guitare à la fin de sa scolarité en primaire. A son adolescence elle apprécie des groupes tels que les Ramones, Motörhead, Slayer, Metallica, Plasmatics, Ted Nugent….mais ses principales influences féminines sont incarnées par Nancy Wilson des Heart et Wendy O. Williams.

Véritable furie sur scène, ses attributs généreux couplés d'un jeu de guitare de haut vol laisse l'audience k.o à chaque round. 

citée parmi les guitaristes féminines les plus douées dans de multiples magazines allant de Elle "Classée parmi les 12 meilleurs guitaristes féminines au monde en 2009" aux magazines de rock. 

Souvent comparé à la fougue de Angus Young et sa gibson SG, Ruyter Suys voue une admiration à Jimmy Page de Led zep, groupe mythique qui l'inspire depuis toujours.



Bonnie Buitrago

Bonnie Buitargago intègre le groupe en 2011 au pied lévé, comme en témoigne Ruyter Suys lors d'une interview à cette époque:
" Elle avait passé une audition pour faire partie du groupe il y a douze ans, mais nous avions embauché Katielyn [Campbell]… Bonnie est fan de Nashville Pussy depuis le lycée, depuis ses 17 ans ; elle n’a qu’un seul tatouage sur tout le corps et c’est le logo de Nashville Pussy sur le poignet qu’elle s’est fait faire à 18 ans. Elle en a maintenant 31, et c’est une fan de toujours. Quand elle a passé l’audition, ce n’était pas évident car elle était très jeune à l’époque, elle n’avait pas de véritable expérience de tournée, donc nous avions dit non. Mais quand Karen est partie, nous nous sommes dit : « Merde, qu’est-ce qu’on va faire ? [rires] Qui va être la parfaite remplaçante ? » Quand nous avons pensé à Bonnie, elle nous a répondu : « Génial, bien sûr que je vais le faire ! » À ce moment-là, douze ans après sa première audition, elle avait déjà fondé son propre groupe qui s’appelle Bloodhook. C’est un trio et ils ont tourné aux États-Unis et en Europe, ils sont allés en studio, donc maintenant elle a beaucoup plus d’expérience musicale, c’est parfait. Elle s’est très bien intégrée et c’est une grosse fan de Nashville Pussy donc elle a un point de vue unique sur le groupe, elle apporte de la fraîcheur et un regard nouveau."
Incroyablement efficace sur scène, Bonnie est un des atout dans le dynamisme dont les Nashville pussy font preuve à chaque représentation!
Sexy, talentueuse, Bonnie tient parfaitement son rôle au sein des pussy .

Ben Thomas





Ben thomas est arrivé derrière les fûts des Nashville Pussy fin 2016. Anciennement batteur du groupe Southern Stoner Boogie , Six Shot revival crée à Atlanta Georgie en 2009, il est repéré pour prendre la place de rob hUlsman qui assuré l'intérim suite au départ de jérémy Thompson. Jeune et talentueux, il met  toute sa fougue en action lors des shows survoltés du groupe. Son jeu puissant et précis donne un nouvel élan à la basse rythmique.

et en plus, en Vrai p'tit gars du sud, une rassade de Jack  en chaque break!! 

Ten Years Of Pussy

Un bilan le voici, 10 années de sueur de riff rageurs de show, de debauche pour un albulm best of des 10 dernières années sortie en 2015.  très beau double Cd donnant lieu à une nouvelle tournée à travers les Etats Unis et l'Europe. Une particularité; le batteur Jeremy Thompson n'est pas de la partie. rob hulsman , ami et batteur de l'autre groupe de blaine cartwright assure l'intérim. Jérémy thompson aspire à une nouvelle vie, marié, il souhaite fonder une famille et s'est retiré de la musique . Rob est un batteur de talent et assurera les dates des Nashville pussy jusqu'à la fin 2016. Un nouveau Batteur Ben Thomas ( ex Six Shot revival groupe Southern Rock d'Atlanta) est officiellement présenté en décembre 2016 et attaque la tournée européenne dan le foulée! En attendant un prochain albulm organique comme le duo Cartwright/Suys a le secret!!!!  Mais revenons aux sources et à l'histoire de ce groupe qui va entammer ses 20 ans de tournées à travers le monde !!!

La Génèse

1985, Owensboro, Kentucky, Etats-Unis.
Scott Luallen et son ami Blaine Cartwright (né le 7 mars 1964 dans cette même petite ville), deux amateurs de rock'n'roll, décident de former le groupe Nine Pound Hammer avec la complicité d'autres amis du coin. Ca fait déjà quelques années que Blaine joue de la guitare.
Les deux compères s'amusent à jouer localement, dans des petites salles, au gré des départs et remplacements au sein de la troupe. Le style est vif, tranché et viril.

Au cours des premières années, le groupe change plusieurs fois de nom passant de Raw Recruit à Black Sheep pour revenir définitivement au nom initial de Nine Pound Hammer.
Les Hammers sortent plusieurs singles et albums (The Mud, The Blood and The Beer en 1988, Smokin' Taters en 1992, Hayseed Timebomb en 1994) et jouent de nombreux concerts notamment en Europe en 1994.
Cependant, Blaine a envie d'autre chose, ou plutôt de quelque chose de différent…cela fait deux ans à peu près qu'il s'est marié (30 janvier 1993) avec la guitariste canadienne Ruyter Suys, rencontrée à un concert des Hammers à Sascachuwan quelques mois plus tôt, et ça lui donne des idées…


Rencontre avec Corey Parks

En 1995, Blaine Cartwright (sans Ruyter) et les Hammer tournent aux Etats-Unis et jouent un soir en Caroline du Nord. A ce concert-là, il y a Corey Parks, gigantesque bassiste par la taille (1m90), dans le public. Après le show, Corey va à la rencontre du groupe et discute surtout avec Blaine. Ils conviennent d'un rendez-vous et entrevoient la formation d'un groupe qui s'appellerait les Homewrecker.
Malgré tout, l'idée reste à l'état de projet, rien n'étant encore fixé. Six mois plus tard, Blaine téléphone à Corey, qui vit toujours en Caroline du Nord. Il lui annonce qu'il a besoin d'elle pour jouer de la basse avec lui, Ruyter et le batteur des Hammer d'alors, Adam Neal. Tous les trois répétaient dans le grenier de la maison de la grand-mère de Neal, à Stanford, dans le Kentucky, et il leur manquait quelqu'un à la basse. Malgré la distance séparant tout ce monde, les répétitions ont lieu.
À cette époque, les Hammers sont en stand-by mais restent en très bons termes.

Corey Parks est née le 29 avril 1970 à Anaheim en Californie. Elle passe son adolescence avec sa mère et son frère Cherokee Parks (le basketteur de NBA des Golden State Warriors) entre la Californie, le Colorado et le Nevada. Elle fréquentera jusqu'à neuf écoles en huit ans ! Ses débuts musicaux, elle les fait elle aussi sur un piano pendant son enfance.

Elle apprend la basse à seulement 23 ans avec un petit groupe, les Dirty Feathers, peu de temps avant de rejoindre le gang de Blaine.

Elle raconte d'ailleurs qu'au moment où elle a pris le bus pour rejoindre Cartwright, Suys et Neal, elle ne savait même pas se servir correctement d'une basse avec un médiator. Elle apprendra cela sur le tas…
Son passage au sein des Dirty Feathers lui permettra d'exploiter un autre talent puisque c'est son petit copain, présent dans le groupe, qui lui apprendra à cracher du feu, comme lui. Cela servira le côté spectaculaire des shows du futur Nashville Pussy.

A la fin des années 90, alors qu'elle tourne avec Nashville Pussy, elle tombe amoureuse de Matthew Stephenson, tant et si bien qu'elle se marie avec lui rapidement à Las Vegas.
Malheureusement, Matthew, appelé aussi « 6 pack » se suicidera en août 2000 pour des raisons encore obscures.


Les débuts

Lorsque Corey rejoint la troupe, Blaine a déjà cinq chansons originales. En plus de celles-ci, ils répètent des reprises de ZZ Top, d'Elvis Presley, de Mitch Ryder, d'AC/DC, de Kiss et de bien d'autres encore.
Avec ce répertoire, Blaine, Ruyter, Adam et Corey se lancent dans une tournée de petits clubs et de petites salles.
Leur premier concert a eu lieu à Athens, en Georgie, en juillet 1995, booké sous le nom de Hells Half Acre.
Mais quelques heures avant de monter sur scène, Blaine retrouve ses trois compères dans la maison d'Adam et suggère le nom de « Nashville Pussy » ! Et ce, en référence à l'intro de Wang Dang Sweet Poontang de Ted Nugent (1978), version que l'on peut entendre sur le Double Live Gonzo. Les Hells Half Acre changent donc de nom sur scène, à Athens, ce soir-là.
Nashville Pussy est né et peut désormais montrer au public ce dont ils sont capables.
Au départ, les tournées ne durent que quelques jours mais, rapidement, elles s'allongent pour couvrir plusieurs semaines d'affilées. Tantôt ils jouent seuls, sans autres groupes à l'affiche, tantôt ils volent carrément la vedette aux têtes d'affiche d'alors. Il faut dire que le gimmick de Corey fait sensation.
Pendant ce temps ils décident d'emménager ensemble. Mais, hélas, la maison de Blaine et Ruyter, à Nashville, est détruite par un incendie.
Entassés dans le van de Blaine, ils sillonnent alors les routes pour jouer non-stop, accompagnés d'un ami faisant office de technicien du groupe. Leur périple dure comme cela plus d'une vingtaine de mois et l'enregistrement d'un album n'est même pas envisagé à ce stade.
C'est à cette période qu'Adam Neal quitte le navire. Il est remplacé provisoirement par un second batteur, Max Terasauro, puis définitivement par Jeremy Thompson, originaire d'Austin - Texas et anciennement membre de Phantom Creep).
Enfin, les Nashville Pussy s'installent à Athens, là même où ils ont joué leur premier concert ( à l'Atomic Café en juin 1996 ).


Let Them Eat Pussy

En 1998, le groupe donne plus de trois cents concerts pendant la première année, notamment dans de grands festivals tels que le Dynamo en Hollande. À force de jouer et de rejouer les mêmes morceaux tous les soirs sur scène et animés par l'ambition de jouer dans des concerts plus importants, un enregistrement studio s'imposait à la bande à Blaine.
Nashville Pussy enregistre à Seattle un petit album de punk-rock de 27 minutes qui ne leur a, au final, pas coûté grand chose : Let Them Eat Pussy qui sortira le 1 er Septembre de cette même année, avec Kurt Bloch aux manettes.
D'abord sorti sous le label indépendant « Amphetamine Reptile », il sera par la suite distribué par Mercury, label majeur. C'est Jeremy Thompson qui a soufflé le titre aux oreilles de ses compères, qui n'ont pas traîné pour l'adopter. L'ironie du sort a voulu que le dernier titre de cet album, Fried Chicken & Coffee soit nominé au Grammy Awards dans la catégorie Best Metal Perfomance ! Pour la petite histoire, la cérémonie s'est déroulée en février 1999 à Los Angeles et a consacré Metallica.
La pochette de l'album, volontairement provocante ne plaît pas forcément à tout le monde, mais qu'importe ! Le message passe : Nashville Pussy c'est sex, fun et rock'n'roll.
Malgré cette performance , le quotidien du groupe ne varie pas pour autant. Les relations avec Mercury tournent au vinaigre, à tel point que le groupe rompt son contrat avec la maison de disque. 
Malgré cela, Nashville Pussy continue de tourner encore et encore et met dans sa poche les différents publics auxquels il rend visite.

En avril 1999, les Pussy tournent avec Marylin Manson pendant six semaines, ce qui leur permet de s'exprimer devant des foules de plusieurs dizaines de milliers de personnes et de passer la vitesse supérieure.
Comme l'année précédente, ils se produisent au fameux festival du Dynamo (le 21 mai) devant de très nombreux spectateurs et se font connaître du public européen. Ils apparaissent pour la première fois sur les plateaux de Canal+, en mai. En octobre de cette même année 1999 , ils ouvrent pour la première fois pour Motörhead puis en février 2000.
En mai et juin 2000, sur leur lancée, les Pussy entament une tournée , encore avec Motörhead, groupe auquel ils vouent une grande admiration. Ils ouvriront également pour Lynyrd Skynyrd, en tant qu'invités.
Entretemps, le groupe s'implante à Atlanta, Géorgie.


High as Hell

Le 30 mai 2000 sort le deuxième album, High As Hell, toujours produit par Kurt Bloch, à Seattle, mais distribué par TVT Records désormais. Il comprend douze titres, dont la fameuse cover de Rose Tatoo « Rock'n'Roll Outlaw », toujours sans césure entre les morceaux. De plus, « Wrong Side Of The Gun » et « Piece of Ass » apparaissent sur la bande-son du film Super Troopers.

La tournée qui s'ensuit a pour mission de promouvoir ce nouveau disque partout à travers le monde. Le répertoire s'étoffe peu à peu, le public de plus en plus présent.

On retrouve les Pussy à l'affiche de la première édition du Tattoo The Earth, festival itinérant qui réunit cette année-là des groupes comme Slayer et Slipknot entre autres. Ils participent à d'autres nombreux festivals en Europe, en France en particulier, et se produisent une fois de plus sur les plateaux de Canal+ lors du Festival de Cannes …le rythme est très soutenu !

A la mi-juillet 2000, coup de tonnerre, Corey décide de quitter le groupe. Les raisons de ce départ diffèrent selon les sources.
À écouter Blaine et Ruyter, Corey ne s'investissait plus dans le groupe, se préoccupait plus de ses opérations de chirurgie mammaire et de sa consommation d'héroïne que de sa place au sein du groupe. Toujours selon eux, même Lemmy de Motörhead, que Corey fréquentait, n'arrivait plus à la raisonner.
Quant à Corey, elle estime que Blaine et Ruyter espéraient plus qu'elle s'en aille qu'autre chose et qu'ils étaient déjà en train de lui rechercher une remplaçante….Début août, c'est Matthew « 6 pack » Stephenson, son mari, qui décède en se suicidant. Corey est dans une très mauvaise passe à ce moment-là. Après avoir eu quelques contacts avec Courtney Love, elle rejoint The Hunns, groupe de punk rock, dont elle épousera le chanteur Duane Peters.

Tracy Almazan

Corey Parks partie, il s'agit de la remplacer au plus tôt. Les Pussy doivent encore assurer plusieurs dates sur le Tattoo The Earth et toutes les autres dates de la tournée High As Hell.

Ils font alors appel à Tracy Almazan. C'est une musicienne originaire de New York qui a officié auparavant en tant que batteur (instrument dont elle joue depuis l'âge de 5 ans) dans The Wives puis en tant que guitariste dans Helldorado. Le groupe la voit jouer et la rencontre à plusieurs reprises. Rapidement elle est recrutée pour la suite du programme. Tracy n'est pas familière avec la guitare basse, mais s'adapte rapidement au groupe et à l'intensité de la tournée
.

Tournée 2000 - 2001

Au programme de la deuxième partie de 2000, le fameux Tattoo The Earth, une quantité innombrable de dates nord-américaines, un passage encore remarqué en Europe, notamment lors du Bol d'Or de Magny-Cours.
En 2001, Nashville Pussy sillonne encore et toujours le Canada et les Etats-Unis. Ils reviennent encore en Europe pour une tournée d'un mois, entre juin et juillet, et jouant même aux Eurockéennes de Belfort.
En Mai, High As Hell est enfin distribué en Europe par le label Axe Killer. Cette sortie est enrichie de cinq titres supplémentaires : Struttin' Cock live à Rennes, Milk Cow Blues live, Hot Rod, Age of Pamparius et Highway To Hell d'AC/DC. Ces covers sont présentes dans certaines compilations et bandes-son. Ils enregistrent également une reprise de Flirtin' With Disaster de Molly Hatchet pour le film « Run Ronnie Run », comédie trash dans laquelle Blaine y joue un tout petit rôle de figurant.
Le groupe marque une pause dans sa tournée, entre août et octobre et en profite pour se pencher sur un nouvel album. Quelques compos commencent à prendre forme comme Hitchhike Down To Cincinnati par exemple.
Entre octobre et décembre, le pays cher à l'Oncle Sam est à nouveau visité de part en part.
A la fin de cette année 2001, Tracy annonce au groupe qu'elle souhaite les quitter. Elle leur laisse un mois pour se faire remplacer mais elle continue de donner ses derniers concerts avec le groupe à l'entame de 2002. Bien qu'elle ait pris énormément de plaisir à jouer avec Nashville Pussy, Tracy éprouvait une certaine insatisfaction à jouer de la basse, instrument pour lequel, finalement, elle se sent limitée. De plus, la vie sur scène l'a lassée comme le rythme des tournées. Malgré la déception, le groupe comprend les motifs de Tracy et parvient à lui trouver une remplaçante.
.

Katie Lynn Campbell, nouvelle bassiste

Peu après le départ de Tracy, début février 2002, KatieLynn Campbell, ex-bassiste des Famous Monsters, est recrutée par Nashville Pussy. Le groupe l'a connue par l'intermédiaire de leurs connaissances. Ils rencontrent leurs amis de Supergroup et leur demandent s'ils ne connaissaient pas une bassiste intéressante. Le bassiste des Supergroup était justement marié avec une joueuse de basse, KatieLynn, et les événements se sont alors précipités. KatieLynn quitte aussitôt La Nouvelle Orléans pour rejoindre Nashville Pussy à Atlanta. Rapidement elle apprend le répertoire et devient fin prête pour tourner avec son nouveau groupe dès février 2002..

Say Something Nasty

Le 28 mai 2002 sort enfin dans les bacs leur 3 ème album « Say Something Nasty ». Les titres ont été enregistrés en trois semaines à Glasgow dans le Kentucky, avec Tracy Almazan, avant l'arrivée de KatieLynn. C'est David Barrick, que Blaine a connu avec Nine Pound Hammer, qui assure la production des nouveaux titres. Nashville Pussy est passé chez Artemis pour leur confier la distribution de leur disque, les choses ayant (encore !) mal tourné avec leur ancien label, TVT. D'ailleurs, le premier titre de Say Something Nasty, « Words of Wisdom », est assez éloquent à ce sujet.

Ce sont donc onze nouveaux titres qui voient le jour avec des titres références comme « Say Something Nasty », « Hitchhike Down To Cincinnati… », « Keep on Fuckin' ». A ces titres se rajoutent encore quelques morceaux supplémentaires : « Kids Are Back » des Twisted Sisters, « Flirtin' With Disaster » de Molly Hatchet et « Age of pamparius » des Turbonegro.

La promotion du nouvel album est intense, à l'instar des précédentes, trouvant un écho très favorable en Europe et en France, pays que Nashville Pussy n'oublie jamais de visiter (6 dates encore à cette occasion dont une au Trabendo de Paris le 10 décembre).

2003 sera du même acabit, à savoir une tournée monumentale : de nombreux aller et retours entre les Etats-Unis et l'Europe (quasiment 4 mois cumulés sur le vieux continent !), une petite visite en Australie et au Japon…

Keep on Fuckin' in paris

La tournée automnale de cette année-là a pour mission de promouvoir la sortie de leur tout nouveau DVD, sorti le 23 septembre par FGL : « Keep On Fuckin' In Paris ». Il ne s'agit ni plus ni moins que de l'intégralité du concert donné un an plus tôt, le 10 décembre 2002, au Trabendo de Paris filmé par un français, Christophe Mourthé, photographe d' « art érotique ».

L'année 2004 sera moins chargée, quelques dates en février et une belle tournée entre avril et juin aux Etats-Unis.

La raison principale de ce programme moins chargé que les autres années vient du fait que KatieLynn, à son tour, décide de quitter le navire. Elle a rencontré Ian Blurton qui est devenu son petit ami. Elle part donc le rejoindre et former avec lui un nouveau groupe de rock, à Toronto au Canada, les C'mon.

A partir de là, les Nashville Pussy, à nouveau dépourvu de bassiste, vont faire quelque chose qu'ils n'ont pas fait depuis des années : prendre des vacances. Ils les prendront entre le début de l'été et l'automne 2004.

Blaine se met en quête d'une nouvelle bassiste. Il énumère une liste de personne susceptibles de l'intéresser. Au moment où il allait commencer à prendre contact, Frank Meyer, un ami, lui conseille une musicienne de Denver, Karen Exley. Elle joue à ce moment-là au sein d'un petit groupe de punk rock du coin, relativement singulier, appelé Hemi Cuda. Dès sa mise en contact avec Nashville Pussy, Karen est enthousiaste et profite de l'aubaine. Hemi Cuda est alors en stand-by, ce qui permet à Anika, la guitariste et chanteuse du groupe, de donner naissance à un bébé.

Karen Cuda

Karen est née à Shreveport, en Louisiane le 29 août 1975. Elle vit depuis à Denver dans le Colorado. Elle n'échappe pas à la règle, elle grandit elle aussi au sein d'une famille mélomane (mère chanteuse d'opéra, père guitariste, frère joueur de tuba).
D'abord, elle s'essaye au piano étant jeune puis un peu à la guitare mais elle finit par préférer, de loin, la basse. Dès l'âge de 17 ans, elle apprend à en jouer et fait de la basse son instrument de prédilection.
Elle commence sa carrière avec un premier groupe, Self Service, pendant 8 ans. Pendant ce temps, Karen jouera également un petit moment avec un autre groupe, les Sockets. Elle quittera ces derniers et forme un nouveau groupe, Hemi Cuda, qui devient dès lors sa priorité, abandonnant par conséquent Self Service. Avec Hemi Cuda, elle sortira un album intitulé «Classics for Lovers » en 2000. Karen, à l'instar de ses prédécesseuses, apprend très rapidement le répertoire de ses nouveaux compères. Elle commencera véritablement sa carrière avec les Pussy avec une tournée en 2005, entre fin février et fin mars aux Etats-Unis puis trois semaines en avril à travers l'Europe avec les Bellrays dont neuf dates en France ! On découvre de nouveaux titres pendant ces shows : Pussy Time, Come on Come on et Lazy White Boy.
Petite ombre au tableau à signaler néanmoins : la guitare de Ruyter et celle de Blaine sont dérobées à l'aéroport d'Atlanta…Blaine est particulièrement navré d'avoir été dépossédé de sa belle Gibson ES et de son étui paraphé de la main de Maître Chuck Berry.
Nashville Pussy marque une pause qui va permettre à Blaine de retrouver les Nine Pound Hammer pour une tournée européenne de deux semaines, avec un nouveau line-up mais toujours avec Scott Luallen au chant. Avec Nashville Pussy, le repos ne peut être que de courte durée, alors ils repartent entre juin et juillet pour quelques dates aux Etats-Unis puis encore une petite tournée de festivals européens et français.

Get some - 2005

Juillet, août et septembre seront consacrés à l'enregistrement à proprement parlé du nouveau disque….tant attendu. Cela fait maintenant plus de deux ans que rien de neuf n'est sorti alors que le groupe monte sur scène toujours aussi souvent !
Nouvelle bassiste, nouveau label, nouveau producteur, nouveau site d'enregistrement…Nashville Pussy fait évoluer son style et trouve un entourage qui semble mieux lui convenir. A Atlanta donc, avec Daniel Rey (qui s'est notamment occupé des Ramones) à la production, Nashville Pussy enregistre « Get Some ! ». Treize nouveaux titres sortent des studios, dont trois reprises : « Nutbush City Limits » de Ike et Tina Turner, « Snowblind » d'Ace Frehley et « Raisin' Hell Again » de Scott Alan Biram, morceau auquel participe Rick Richards (des Georgia Satellites) à la guitare slide.

Nashville Pussy n'attend pas la sortie du nouveau disque pour déjà entamer une nouvelle tournée pour le promouvoir. Dès la mi-septembre, le continent nord-américain a la faveur de donner le coup d'envoi. Ce sont deux mois de concerts qui s'enchaînent, en alternant des salles américaines et canadiennes.
Malgré un contre-temps provoqué par une violente tempête, qui endommagera les camions et le matériel du groupe qu'ils transportaient, Nashville Pussy revient en Europe et en France pour une intense mini tournée et qui s'achèvera en feu d'artifice à l'Elysée Montmartre de Paris le 17 décembre. 
2006 sera une année, uniquement consacrée aux tournées : Février les US, Mars l'Angleterre, Avril la Hollande, la Suède, la Norvège, l'Allemagne, l'Italie, la France, l'Espagne, en Mai l'Australie, en Juin le Japon et les US. Durant l'été ils se produiront sur des festivals en France, Belgique et Hollande pour ré-attaquer dès Septembre pour une tournée aux US et Canada d'une cinquantaine de dates. Ils finiront l'année par 5 concerts en Espagne.
2007 et 2008 se ressemblent, encore deux années de tournage intensif, pas de répis ou très peu. En ce printemps 2008, le groupe recommence à travailler sérieusement sur un nouvel album. Il est enregistré dans la foulée, et dès l'automne 2008, ils commencent à jouer quelques nouveaux titres sur scène, notament à la Loco ce mois de Janvier 2009, où ils font le plein avec 900 personnes, affluence qu'ils n'avaient guère connu en France depuis 2005.

Tournée vers un nouvel album - 2009

Le nouvel opus voit le jour dans les studios de Willie nelson à Austin  Texas. avec des morceaux résolument emprunt de rock sudistes, country jusqu'à l a pochette promo. Le disque est produit par Daniel Rey, qui a produit entre autres The Ramones, ou White Zombie.
12 morceaux au sons travaillés, alternent avec des rythmes soutenus, bluesy rock graisseux. I'm so high est un des titres incontournables avec la présence de danko Jones . Lazy Jesus dans un style atypique et lassif  s'est vu reprendre quelques phrases par Lemmy himself dans une nouvelle version. L'album gagne en maturité, et les concerts de promo vont s'enchainer dans le monde avec un rythme éffréné comme sur scène!.

Départ de karen Cuda 2013 

20 mars 2013

Hier soir à 21 heures (heure de Denver, son domicile) Karen postait sur son profil FaceBook un message émouvant sur son départ des Nashville Pussy :
"Aujourd'hui ça me parait un peu surréaliste d'annoncer officiellement ma démission des Nashville Pussy. Au cours des huit dernières années, j'ai investi beaucoup de sang, de sueur et des larmes pour le groupe. Cela a été une décision extrêmement difficile pour moi, mais je pense qu'il est temps de passer à autre chose et d'explorer un autre chapitre du rock n roll et de ma vie. Je suis sincèrement et de tout cœur reconnaissante pour les expériences, les scènes, les albums étonnants que nous avons fait, la vie de globe-trotters, les rires, les larmes, les fêtes, et surtout, les fans, que j'ai eu le plaisir de partager avec Nashville Pussy. Merci à tous pour la chance incroyable que vous m'avez donné, je vous chéri pour toujours. Rassurez-vous je vais continuer de rocker, alors gardez vos oreilles ouvertes ! Bonne chance à Nashville Pussy car eux aussi ont à ouvrir un nouveau chapitre.
Du fond de mon âme rock n roll,

Karen"

Cela mérite quelques explications:
Depuis Octobre 2011, Karen a des problèmes de myélopathie cervicales, dues sans aucun doute, selon elle, aux nombreuses tournées et headbanging sur scène. Arrêt immédiat des tournées prescrit par son docteur, les pronostiques étant assez pessimistes sur une guérison sans chirurgie. En été 2012, elle passe sur le billard, on lui annonce une convalescence longue, mais surtout, et cela se confirme aujourd'hui, un avis très défavorable à la reprise des tournées. Durant cette absence, les Nashville Pussy la remplacent par Bonnie Buitrago, une de leur vieille connaissance. Deux ans après, cette nouvelle n'est donc pas surprenante : Les Nashville Pussy travaillent sur leur prochain album, sachant que Karen assurera difficilement les tournées ultérieures, il n'est pas difficile d'imaginer que Blaine Cartwright ait décidé de demander à Bonnie d'assurer la basse sur les enregistrements . De plus le groupe s'investit dans une tournée d'été en partageant l'affiche avec ZZ TOP en juillet et aout 2012.

L'année 2013 est aussi marqiué par le décès de Jeff Hanneman, guitariste de Slayer dont Ruyter Suys était très liée. Le groupe reste uni et s'engage dans la direction du prochain album.

Bonnie Buitrago - Up the Dosage 2014

SUite aux problème de santé de Karen Cuda, Bonnie Buitrago,fan des Nashville pussy depuis toujours s'est vue proplusée sur le davant de la scène pour honorer les dates de la tournée des 2011 et 2012. Bonnie  prend petit à petit sa place au sein de la formation avec un jeu de basse tranchant, sans fioriture.
Fin 2013, le nouvel albulm est bien avancé et sort en avril 2014 avec un artwork fait par un frenchie talentueux Alexandre de meyer.
13  titres sont fièrement avancés, avec une production maison avec un petit budget en raison de leur tournée au côté de ZZ Top qui leur a couté très cher, (un Tour Bus comme il se doit, et des hotels communs avec ZZ Top, Ruyter Suys n'arrête pas de raconter son délire de coiser Billy Gibbons tous les matins au p'ti déj ) .Brian Pulito en est l’ingénieur du son et Up the Dosage est produit par leur copain Rick Beato aux Microsonic Studios à Lexington dans le Kentucky. Eddie Spaghetti qui a aussi assuré quelques dates de la tournée à la basse à aussi contribué à 3 titres. L'album est très efficace, le groupe est redoutable sur scène. Une belle revanche après le depart de Karen Cuda, des épreuves difficiles de la vie, séparations, la pertes de proches... Les Nashville Pussy sont à l'heure du bilan. 

10 years of Pussy

Le groupe tourne sans cesse, après avoir brillament défendu UP TO the Dosage, la bande à Blaine reprend la route pour une tournée anniversaire 10 years of pussy. Bonnie assure une ligne de basse fougueuse, associé au jeune et talentueux batteur ben thomas . Ben reprend le flambeau fin 2016 après l'intérim fantastique de Rob hulsman ( Nine Pound Hammer) et decouvre la vie à 200 à l'heure des tournées à travers le globe. Après une tournée européenne cet été 2017, le groupe a bien roulé sa bosse, gloflé a bloc après des festivals endiablés , le groupe prépare sa rentrée en sudio pour septembre

2018 pleased to eat you

Retour sur le devant de la scène des la rentrée 2018 avec un nouvel opus de 13 titres produit par leur ami daniel rey (misfists, ramones). un album qui reserve des surprises avec des sonorités enrichies par l'ajout  d'instru comme à l'orgue hammond, slide guitare et armonica.. quelques reprises aussi y figurent à la sauce Nashville bien sûr! le single "we want a war" affirme haut et fort l'envie et l'energie de ce groupe fidele a sa musique, ses valeurs et son public!! que 2018 soit un grand millésime! La france compte pas moins de 18 dates entre aout et novembre! la distribution est orchestré par verycords, representent de earMusic en France. 

Thanks

Merci au groupe et collaborateurs pour leur soutient et a Krychtov pour l'aimable reprise du travail bien détaillée les années passées sur Frenchpussytime.